Durlinsdorf

 

Je veux faire lire une messe / j’ai besoin d’un renseignement : 

Madame Arlette Bruetsch : 03 89 40 88 73


Conseil de fabrique :

Monsieur Daniel Maurin

Eglise de DurlinsdorfDurlinsdorf se situe sur le Grumbach, à l’entrée d’un vallon que la rivière a creusé vers Bendorf et Winkel. Une source thermale, signalée vers 1911, coulait à l’entrée de la cluse : ses eaux alimentent la fontaine sur la place du village. Les restes d’un édifice romain sont encore visibles dans le soubassement du clocher, situé sur une plate-forme rocheuse très élevée par rapport au village. Des tombes burgondes ont été trouvées à plusieurs reprises sur la colline du Kleeberg.

La paroisse de Durlinsdorf, avec ses filiales Moos, Niederlarg et Liebsdorf, faisait partie du doyenné rural de l’Elsgau (Ajoie) de l’évêché de Bâle. Il semble que c’était l’une des plus riches de ce doyenné puisqu’elle était imposée de 20 marcs alors que les autres n’en payaient que 6 en moyenne.

 

Saints Pierre et Paul
(fêtés le 29 juin)

Pêcheur à Capharnaüm, Simon se mettra à la suite de Jésus, entraîné par son frère André. Il recevra de Jésus le nom de Pierre. C'est lui qui confessera Jésus comme le Christ. Il est toujours cité en premier dans le groupe des Apôtres, et il gardera le rôle de tête du groupe. Proche de Jésus, il sera le premier à entrer dans le tombeau du ressuscité, après l'annonce de Marie de Magdala. Après la résurrection de Jésus, il sera le principal dirigeant de la communauté chrétienne. Il sera évêque d'Antioche, puis partira évangéliser à Rome où il mourra martyr. Ses restes reposeraient sous la basilique St Pierre, au Vatican.


Originaire de Tarse, Paul sera élevé d'après la tradition pharisaïque et fera partie des persécuteurs des premiers chrétiens. Sa conversion fulgurante sur le chemin de Damas l'amènera à partir évangéliser auprès des païens, c'est-à-dire hors du monde juif. Parcourant le bassin méditerranéen, il fondera de nombreuses communautés, à qui il adressera des lettres pour encourager, reprendre, expliquer. Homme au tempérament de feu, il s'opposera à Pierre quant à la conduite à tenir envers les non-juifs désirant devenir chrétiens, jusqu'à ce que ce dernier ne lui donne raison : on peut devenir chrétien sans passer par le judaïsme. Il mourra martyr à Rome, sans doute vers 67. Ses restes reposent à la basilique Saint Paul Hors les Murs à Rome.

 

Pour visiter l'église :

Contacter M. Daniel Maurin au 03 89 40 81 67

Eglise Saint Pierre et Paul

L’église est située sur une hauteur, propice à la défense. C’est une plate-forme rocheuse très au-dessus du village, qui se termine partout par des pentes très fortes, sauf sur une vingtaine de mètres au sud-ouest.

Le clocher à toit en bâtière jouxte le chœur et la nef. Sa base serait le reste d’une tour de guet romaine. La nef et le chœur actuel datent du XVIIIe siècle. En 1865, un projet d’agrandissement et de restauration de la tour est émis par l’architecte mulhousien Jean-Baptiste Schacre. En 1869, la Société pour la conservation des monuments historiques d’Alsace intervient au sujet de la restauration du clocher et du cimetière anciennement fortifié. Sans succès ! Ce n’est que vers 1905 que la tour sera enfin restaurée.

Le maître-autel baroque est orné d’un tableau représentant l’Annonciation à la Vierge Marie (vers 1750). De chaque côté, les patrons de la paroisse sont évoqués, avec les statues de saint Pierre à gauche, et celle de saint Paul à droite. Au sommet, saint Michel est encadré par saint Jean Népomucène et par saint Bernard de Menthon, avec son attribut, le dragon enchaîné.

Les deux autels secondaires sont en faux marbre avec des tableaux de François-Xavier Hauwiller. Celui de droite est dédié à saint Wendelin. Le tableau est encadré par les statues de saint Nicolas (à gauche) et de saint Antoine de Padoue (à droite). Il est dominé par une représentation de saint Sébastien. Le Sacré-Cœur est placé au pied de l’ensemble, au-dessus de la table d’autel. A gauche, tableau de la Sainte Famille avec sainte Anne et la Vierge à l’Enfant (les trois générations). Les statues des saintes Agathe, Appoline et Catherine, vierges martyres, mais sans leur attribut, prennent place sur le retable.

Le chemin de croix des frères Charles et Nicolas Benzinger, revendeurs d’objets religieux établis à Einsiedeln (Suisse) a été restauré en 2012. Les bancs d’église en fonte de fer proviennent de la fonderie Paravicini de Lucelle.

L’orgue de Pfaffenheim, construite en 1755 par le vosgien Nicolas Boulay, est transféré à Durlinsdorf en 1838 par le facteur d’orgue Frantz de Sondersdorf. Détruit lors de la Première Guerre mondiale, le nouveau buffet en chêne avec de nombreuses dorures et qui s’étend sur 8 mètres, est construit en 1931 par la maison Rudmann et Guthmann de Logelbach. Georges Schwenkedel y installe en 1932 son orgue Opus 40 (c’est-à-dire le quarantième de sa fabrication).

Sources

Le nouveau guide du Sundgau édite par la Société d’Histoire du Sundgau
Le Patrimoine des communes du Haut-Rhin aux Editions Flohic
Encyclopédie de l’Alsace aux Editions Publitotal

Bulletin paroissial

Horaires messes

Agenda

Novembre 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Coordonnées

 

Presbytère catholique de Ferrette

 

1 rue de l'Eglise
68480 Ferrette


Tél : 03.89.40.41.73

 

Email