Werentzhouse

 

Je veux faire lire une messe / j’ai besoin d’un renseignement :

Madame Marie-Louise Lebrec : 03 89 40 45 05


Conseil de fabrique :

Monsieur Mickaël Villermet

Eglise de WerentzhouseWerentzhouse appartient au chapelet de villages établis à la base du versant raide de la vallée de l’Ill entre Hirsingue et Oltingue. Jusqu’en 1820, Werentzhouse était une filiale de la paroisse de Bouxwiller. Ses armoiries renferment d’ailleurs un bourdon duquel pend une coquille, insigne de saint Jacques, patron de Bouxwiller.

Le conseil municipal a exigé, en 1819, des services religieux sur place, invoquant les raisons suivantes : le village est traversé par l’Ill qui déborde fréquemment et coupe les communications avec Bouxwiller. Donc, en cas de besoin, il est impossible de recevoir le secours de la religion, faute de prêtre sur place. Par ailleurs, si un incendie se déclare, alors que les fidèles assistent au service religieux, toute la commune peut brûler, faute d’hommes valides sur place.

 

Saint Wendelin
(fêté le 22 octobre)

Wendelin serait né en 554, fils du roi d'Ecosse. Aspirant à une vie simple, il quitte sa patrie et sa destinée royale pour vivre en humble et prier Dieu. Il arrive en Allemagne, mendiant son pain et se nourrissant d'herbes sauvages et d'eau. Moine bénédictin à Trèves, il en deviendrait le père abbé dans les années 597. Il mourra en 617. La ville de Saint-Wendel, dans la Sarre, se formera autour de son tombeau. Par la suite, les reliques du saint sont transférées dans l'église de Trèves.

 

Pour visiter l'église :

L’église est ouverte tous les dimanches

Pour une visite un autre jour, contacter la personne relais

Eglise Saint Wendelin

L’église actuelle de Werentzhouse, placée sous le vocable de saint Wendelin, fut édifiée sur l’emplacement même de l’ancienne chapelle, centre d’un petit pèlerinage, mentionnée en 1715 et démolie le 26 janvier 1864. Dès 1856, l’abbé Chanté rassemble les premiers matériaux pour la construction de la future église néo-romane, dont les plans sont dressés par l’architecte Auguste Hartmann de Colmar.

La première pierre est posée le 29 avril 1863 par l’abbé Uhlmann, curé de Mulhouse, en présence de quatorze prêtres et du sous-préfet de Mulhouse. Le chœur est béni en 1864 et la nef en 1866. Le gros œuvre est achevé le 10 février 1870, non sans malfaçons qui seront lourdes à supporter.

Le maître-autel du chœur, exécuté par l’ébéniste Hemmerlin, est de style néo-roman. De part et d’autre du tabernacle, le retable abrite dans ses niches, de gauche à droite, les statues de saint Wendelin, l’Education de la Vierge par sainte Anne, sainte Catherine et saint Martin. Au centre, le Christ en croix est surmonté du Sacré-Cœur.

L’autel latéral de gauche est dédié à la Vierge couronnée. Les statues de sainte Cécile et de sainte Catherine de Sienne encadrent la niche de la Vierge à l’Enfant. La résurrection d’un mort par saint Fridolin, moine irlandais évangélisateur de l’Allemagne, constitue le motif du médaillon du couronnement du retable.

Symétrique à celui de gauche, l’autel latéral de droite est dédié à saint Joseph. Les statues de saint Antoine de Padoue et de saint François encadrent le retable. Dans le médaillon, la peinture représente le miracle d’une guérison par l’intercession de saint Blaise.

Œuvre de Carola Sorg, la série de cinq peintures du chœur pourrait représenter, de gauche à droite, saint Bernard de Clairvaux, saint Wendelin, abbé et gardien des troupeaux, saint François, réalisés en 1875, complétés en 1884 par saint Pierre et saint Paul. Martin Rinckenbach (Ammerschwihr) installe en 1890, un orgue opus 28, c’est-à-dire le vingt-huitième instrument qu’il a réalisé. Le buffet en chêne aux boiseries néo-gothiques est de Théophile Klem (Colmar).

Sous le porche intérieur de l’église a été installé un Mont des Oliviers. Les statues (XVIIIe siècle) proviennent sans doute de l’ancienne chapelle. Le Christ est agenouillé. Saint Pierre (allongé), saint Jacques et saint Jean sont assoupis. L’ange, un calice à ses pieds, tient une croix. C’est sans doute le seul cas dans le Sundgau.

Sources

Le nouveau guide du Sundgau édité par la Société d’Histoire du Sundgau
Le Patrimoine des communes du Haut-Rhin au Editions Flohic

Bulletin paroissial

Horaires messes

Agenda

Mai 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Coordonnées

 

Presbytère catholique de Ferrette

 

1 rue de l'Eglise
68480 Ferrette


Tél : 03.89.40.41.73

 

Email